Histoire

Aux XVÈME et XVIÈME siècles, Amboise siège de la cour de France

L’arrivée à Bourges de Charles VII (1403- 1422-1461) et de son épouse Marie d’Anjou (1404- 1463) marque le début du séjour des rois de France en Val de Loire. Toutefois, ce dernier préfère les châteaux de Loches et de Chinon au Château fortifié d'Amboise.

Son fils, Louis XI (1423- 1461-1483), quant à lui, résidera en son château de Plessis-Lès-Tours (La Riche). Cependant, il choisit Amboise pour la résidence de la reine, Charlotte de Savoie (1441/ 1461/1483), et du dauphin – le futur Charles VIII (1470- 1483-1498) – né à Amboise en 1470. Il fait édifier un nouveau logis et un oratoire, appuyé contre le mur d'enceinte au sud, à l’origine de la future Chapelle Saint-Hubert.

 
Vue du château sous le règne de Louis XI

Vue du château sous le règne de Louis XI

Le Saviez-vous ?

Les Valois, des rois nomades.

En savoir +

Charles VIII (1470- 1483-1498) et son épouse, Anne de Bretagne (1477/ 1491-1498/1499-1514), marquent durablement Amboise. L’attachement que le roi conserve pour le château de son enfance est certainement pour beaucoup dans sa volonté de transformer l'ancienne place forte médiévale en un palais gothique somptueux. Charles VIII est également le grand architecte du château puisqu'il ordonne successivement l’édification de deux logis d’apparat, d’une chapelle à l’emplacement de l’oratoire érigé par son père. Il commande en outre la construction de deux tours cavalières (une troisième ne fut pas achevée) aux dimensions exceptionnelles. Celles-ci permettent aux chevaux et aux attelages de relier la ville aux terrasses du château situées 40 mètres au-dessus. Ce chantier d’une ampleur exceptionnelle mobilise le trésor royal et se poursuit en dépit des campagnes militaires menées dans la péninsule italienne.

Des techniques innovantes sont même mises au point pour chauffer les pierres et éviter leur gel en hiver et poursuivre l’ouvrage. Le roi fait appel aux maçons français aux sculpteurs flamands puis dès son retour d’Italie, à des artistes transalpins : menuisiers ; jardiniers ; architectes. Le château compte alors 220 pièces.

Le Saviez-vous ?

La passion pour l'Italie nait dans les fracas de batailles

Les campagnes italiennes des rois Valois (1494-1559)

En savoir +

Le Saviez-vous ?

Léonard de Vinci et ses compatriotes
artisans de la métamorphose d'Amboise

En savoir +

Les emblèmes et monogrammes du roi – l'épée de feu- et de la reine Anne de Bretagne17 (1477/ 1491-1498/ 1499-1514)- l'hermine–, présents dans les pièces du château, attestent de la présence du couple royal.

François 1er en 1515  par Jean Clouet
François 1er en 1515
par Jean Clouet

Mais la mort prématurée de Charles VIII, à 28 ans, l'empêche de voir achevé son grand projet.

Charles VIII étant décédé sans héritier mâle, son cousin, le duc d'Orléans, lui succède sous le nom de Louis XII (1462- 1498-1515). Afin de conserver le duché de Bretagne dans le giron français, ce dernier doit épouser la veuve du roi défunt. Ainsi, Anne de Bretagne (1477/1491-1498/ 1499-1514) devient la seule femme de l’Histoire de France à porter à deux reprises le titre de reine.

Le nouveau roi réside principalement en son fief de Blois tandis que son jeune cousin et héritier présomptif, François de Valois-Angoulême, le futur François Ier, est éduqué à Amboise.

Louis XII poursuit les travaux initiés par son prédécesseur et fait achever la Tour Heurtault dans l'aile perpendiculaire au Logis de son prédécesseur.

Après son enfance au château et avènement, le 1er janvier 1515, François 1er(1494- 1515-1547) quitte la France pour l’Italie et remporte la bataille de Marignan en septembre de la même année. Il n’en oublie pas pour autant Amboise qu’il fait embellir : il rehausse l'aile Louis XII du Château et fait décorer les lucarnes selon le « goût italien ».

 

Le Saviez-vous ?

Amboise, met en scène le vainqueur de Marignan

En savoir +

La fascination de François 1er pour les lettres et les arts en fait un grand souverain mécène de la Renaissance. Il convie ainsi de nombreux artistes notamment transalpins à Amboise, à l’exemple de Léonard de Vinci (1452-1519) qui y séjourne de 1516 à 1519.

Henri II (1519- 1547- 1559), fils de François Ier, est quant à lui à l'origine de l'édification d'un bâtiment parallèle à l'aile Louis XII (aujourd'hui disparu) qu’il fait aménager pour les appartements des enfants de France. Après sa mort, Catherine de Médicis (1519-1589), son épouse, assure la régence du royaume.

Le Château d'Amboise par Léonard de Vinci 1517©Coll. Photo de la collection Windsor

Le Château d'Amboise par Léonard de Vinci 1517
© Photo de la collection Windsor

Vue du château au temps de Catherine de Médicis

Vue du château au temps de Catherine de Médicis

Les trois fils d’Henri II et de Catherine de Médicis, François II (1544- 1559-1560), Charles IX (1550- 1560-1574) et Henri III (1551-1 1574-1589) se succèdent sur le trône de France.

Sous le règne éphémère de François II, Amboise est le théâtre de la conjuration d’Amboise. Après cet épisode tragique, Catherine de Médicis fait renforcer les défenses à l’Est du Château en ordonnant la construction d’un bastion.

Puis sous Charles IX et Henri III, les séjours au Château se font plus rares. Amboise cesse donc progressivement d’être le siège de la Cour de France.

Le Saviez-vous ?

Amboise, témoin du rattachement de la Bretagne au royaume de France

En savoir +

Le Saviez-vous ?

Amboise, théâtre des
confrontations religieuses

En savoir +

Fermer  

Fermer  

Fermer  

Fermer  

Fermer  

Fermer